21/01/2014

NOUS SOMMES EN DANGER

dynamite.gif

 

NOUS SOMMES EN DANGER

 

 

 

Ce n'est pas la première fois que le Front Wallon clame son inquiétude sur la participation d'habitants de Belgique, dont des mineurs, qui combattent actuellement  en Syrie dans les rangs des djihadistes ou qui en sont revenus.

 

Des informations concomitantes qui proviennent de France et d'Allemagne il y aurait plus de 250 combattants venus de Belgique à même hauteur que la France qui compte six fois plus d'habitants. C'est un élément dont nous devons absolument tenir compte.

 

Si en Flandre et à Bruxelles des bourgmestres n'hésitent pas à informer, à confirmer le départ de jeunes et de moins jeunes de leur ville ou commune vers la Syrie  en Wallonie c'est "silence radio"comme si nous échappions à ce constat interpellant!

 

 A leur retour au pays  de ces champs de bataille ces mercenaires, qui ont du sang sur les mains, seront des bombes à retardement qui affecteront durablement  notre sécurité. 

 

De sources fiables  il est plus qu'évident qu'il y a des départs de villes wallonnes comme Verviers, Liège, Charleroi, La Louvière. Les bourgmestres, tous socialistes, se taisent, ne prennent aucune mesure comme la radiation du registre de population une mesure préconisée par le Front Wallon..

 

Le Front Wallon salue la décision de  la Ministre de l'Intérieur du Royaume Uni qui a retiré la nationalité britannique d'une vingtaine de djihadistes considérés comme radicaux. Elle ne compte pas en rester là!.

 

En Belgique la Ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet, qui parle beaucoup, est peu loquasse sur ce sujet. Il est vrai qu'elle est mal prise car elle a envoyé une femme voilée siéger dans un parlement un endroit hautement symbolique.

 

Le Front Wallon propose que la nationalité belge soit retirée dé facto à ceux, celles qui ont participé à des combats en Syrie, la refusant aux mineurs lors d'une demande de naturalisation.

 

Le Front Wallon s'inquiète par ailleurs de la montée de l'antisémitisme en Belgique. Il lie cette montée aux multiples tentatives d'enrôlement surtout de jeunes pour rejoindre les rangs des djihadistes en Syrie. Les recruteurs pour convaincre n'hésitent pas à s'en prendre à Israël! 

Il s'en suit un effet domino!

10:01 Écrit par Résistant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2014

LA NÉCESSITE D'UNION

Diapositive2 150 x109.jpg

   Le Front Wallon - la liberté d'expression - la nécessité d'union.

 

Le Bureau Directeur du Front Wallon a tenu ce Vendredi Matin à Charleroi une réunion axée en premier lieu sur l'état du dépôt de listes électorales pour les élections de Mai. On sait déjà que le Front Wallon est en ordre de marche pour le Hainaut et la province de Liège, qu'une avancée  se dessine pour Namur, la province du Luxembourg et le Brabant wallon.

 

Le Front Wallon condamne l'éparpillement incroyable de petits partis qui n'ont aucune historicité avec des programmes non réalisables qui abuseront les électeurs.

 

Il en appelle à une nécessaire union de tous pour réellement présenter une alternative aux partis dits traditionnels relayant prioritairement les aspirations majoritaires des wallons qui sont:l'emploi, la sécurité, le droit à l'expression, le stop à l'immigration massive, le retour à un pouvoir d'achat décent, le gommage des inégalités.

Le Front Wallon condamne avec force les propos de Dieudonné mais ne peut comprendre la justice à deux vitesses qui interdit en finalité un spectacle alors que le scénario et l'expression sont inconnus.

Il faut aussi savoir qu'en France le Conseil d'Etat est orienté.

 

Le Front Wallon  rappelle qu'en Wallonie la liberté d'expression n'existe pas! Elle est la seule région d'Europe à pratiquer la censure. Les médias, sans aucune action en justice, taisent, ne relayent pas les communiqués d'un parti qui n'appartient pas à la bande des quatre'PS-MR-CDH-ECOLO" même  pour des sujets qui présentent un réel intérêt. Il craint dès lors que l'affaire Dieudonné n'accentue encore l'ignorance médiatique entretenue à son égard comme son exclusion lors des sondages qui constituent le baromètre politique tout comme sa non participation aux émissions TV et radio alors qu'il se veut être un représentant hautement démocratique des Wallonnes et des Wallons.

Le Front Wallon alors qu'il a introduit dans les délais des demandes circonstanciées auprès des responsables participe activement à une campagne électorale réellement ouverte  sans aucune discrimination.. 

¨Pour le Bureau Directeur

 Le Président

 Charles Petitjean

Sénateur-Bourgmestre Hre

Ancien député

 Ci-dessous responsabilité de vérité:

 

Dépense inutile 750x360.gif

 


 

Diapositive1.JPG

 

 

Diapositive5.JPG

Imitations.jpg

 

SOUTENONS LE FW.gif 500 x 120.gif

14:23 Écrit par Résistant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/01/2014

DIVORCE AVEC LE PEN - VOEUX 2014

Présentation3FWWWW.jpg

Vœux 2014 et le divorce avec LE PEN

 

Le Front Wallon tient  à présenter aux wallonnes, aux wallons et à nos adhérents nos meilleurs vœux pour 2014, sachant déjà que nous aurons à vivre une année difficile suite aux mesures prises par le gouvernement papillon qui réduira notre pouvoir d'achat avec aussi un réel manque d'emplois privés avec en sus des charges sociales qui s'alourdiront.

Il s'agira aussi de veiller à ce que le Gouvernement wallon chargé, suite à la 6ème refonte de l'Etat de compétences nouvelles n'alourdisse à nouveau l'administration wallonne, les parastataux et les multiples ASBL subventionnées dont on se demande parfois à quoi elles servent?

 

L'occasion est donnée au Front Wallon d'informer ses sympathisants, les électrices et électeurs de la  véritable raison du divorce de la Fédération des Nationalistes Wallons  avec le FN de Marine Le Pen,  une fédération qui n'a jamais été sanctionnée par une décision de justice.

Pour bénéficier de la subvention publique du Parlement Européen le FN a conclu une alliance avec le Vlaams Belang, alliance officialisée au Congrès du Vlaams Belang par la présence de la jeune Marion  Le Pen. 

 

Le Front Wallon rappelle que le Vlaams Belang est un parti séparatiste et républicain, dès lors, nous ne comprenons pas la politique du FN de Marine Le Pen qui, se veut, d'une part,  le rassembleur de tous les français et d'autre part, n'hésite pas à porter atteinte à l'unité de la Belgique.

 

Il est plus qu'évident que nous ne pouvions en aucun cas avaliser une alliance tellement nauséabonde pour les wallons.

 

Il faut dire et redire que nous sommes des unitaristes qui ne veulent en aucun cas la scission de la Belgique  avec la volonté plus qu'affirmée de nous battre pour un devenir meilleur de la Wallonie qui souffre de précarité, de manque d'emplois où les classes moyennes sont victimisées en permanence avec une volonté affirmée de provoquer un électrochoc pour éveiller un renouveau!

 

Autre raison nous ne sommes pas partisans d'une Belgique républicaine. Nous avons un Roi. Nous tenons à le garder.

 

Les responsables de la Fédération des Nationalistes Wallons ont choisi pour marquer la nette différence de dénommer notre parti "Front Wallon" en souvenir de ce que ce mouvement a été créé par des résistants et que sous cette appellation il y a eu dans les années soixante des élus nationaux et communaux.

 

Cette appellation de Front Wallon est porteuse. Elle fait fi, se distancie de stratégies qui n'ont pour but que de cueillir du pognon sans aucunement se préoccuper de l'avenir de la Wallonie.

 

Nous avons la certitude que vous toutes et tous aurez compris combien il est important de soutenir, d'adhérer au Front Wallon pour qu'en mai 2014 nous récoltions le bénéfice d'une décision courageuse.

 

Le Bureau Directeur   

redppddddm750ic0a0ajqq2tbi3g6_1387881453.7439animation3.gif

 

   

 

 

10:24 Écrit par Résistant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |