27/09/2013

AU NOM DE L’ISLAM RADICAL : BARBARIE, HAINE, OBSCURANTISME,

 

 

3246854179.12[1].gif

                                                         KENYA

                                                  

 BARBARIE,  HAINE, OBSCURANTISME, AU NOM DE L’ISLAM RADICAL

 

L’attaque du centre commercial de Nairobi  par le mouvement Al-Shabaab somalien, est une preuve de plus de l’ignominie des organisations terroristes islamistes qui, n’hésitent pas à massacrer hommes, femmes et enfants, à la gloire d’Allal.

Ce mouvement dispose de dix terroristes installés en Belgique, connus par le parquet fédéral, (source Sudpresse 24.09.2013).

Actuellement deux belges sont encore sur place, d’autres ont quitté notre territoire pour rejoindre le mouvement, finalement, ils ont atterri en Syrie (Sudpresse).

Au vu et au su de ce qu’ils sont  capables de faire, la FNW ne comprend pas que les organisations Sharia4Belgium à Anvers et  Markaz Attawhid, à Liège, ne font l’objet d’aucune  mesure d’expulsion.

Aussi, d’autoriser le parti Islam bruxellois qui, veut appliquer la Sharia en Belgique, alors qu’il devrait être interdit.

Très inquiétant, l’annonce de l’arrivée en Hainaut et particulièrement à Charleroi de listes ISLAM !  

A propos de l’islam radical, de l’aveu du spécialiste du terrorisme Claude Moniquet, qui déclare «« On ne dispose que de données fragmentaires et approximatives » ».

Cela veut dire qu’il n’existe pas un réel contrôle de l’activisme terroriste en Belgique, dès lors, il est à craindre qu’une attaque similaire peut se produire à tout moment dans notre pays.

Jean-Louis Denis, le belge converti à l’Islam déclare que l’acte terroriste pourrait survenir en Belgique et émaner de jeunes belges, entre 1.500 et 2.000, suivant les informations qu’il détient,  partis combattre en Syrie .

«« La Belgique est le premier pays par le nombre de combattants sur place, avant le Maroc et la Tunisie, et cela ne va faire qu’augmenter »», assure ce belge qui se dit ««prêcheur au nom d’Allal « «.

On est loin des 100 jeunes, comme le déclare la ministre de l’Intérieur !!!

La Wallonie et la Belgique, sont en grand danger et particulièrement  les dirigeants de la  FNW qui ne cessent de dénoncer les excès d’un islam radical.

Depuis des années, la  FNW dénonce le radicalisme musulman, sans être entendue par la presse qui, s’obstine à ne pas répercuter ses communiqués, mettant en garde la population du danger que représente la montée de l’Islam radical, c’est de la désinformation pure et condamnable, ainsi de même la privation de la liberté d’expression.

 Le Bp

      

 

05:00 Écrit par Résistant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.